La restauration du Château

A partir de 1852, douze familles se partagent l'ensemble de l'édifice. Le château fera vite les frais de cette situation de copropriété sans réglementation à l'époque.
Dés que les problèmes apparaissent sur les parties communes, plus personne ne veut participer aux frais. Lorsque les gouttières s'intensifient et que l'eau s'infiltre de plus en plus, les copropriétaires quittent les lieux. La toiture s'effondre en 1923. La forêt pousse à l'étage supérieur et en 1957, lorsque la municipalité décrète la destruction en carrière, Monsieur Vincent Steux arrive sur les lieux et change le destin du Château qui est classé Monument Historique en 1961.

Monsieur Vincent Steux achète une bonne partie de l'étage dit noble, encouragé par monsieur l'Abbé Brach. Il souhaite entreprendre la réhabilitation du château de Lavardens mais se trouve bien seul et recherche alors des solutions. Il fait appel au Club du Vieux Manoir et s'entoure de personnes compétentes (association de jeunes pour la protection, l'animation et la restauration de monuments et de sites historiques). Ces jeunes viennent plusieurs étés consécutifs à Lavardens et font un travail de nettoyage et de défrichage considérable.

Ils assurent les premières visites du site de Lavardens. Dés lors, le château est pris en considération et les pouvoirs publics s'y intéressent.

Entre 1970 et 1975, le château est mis hors d'eau grâce à l'intervention et au financement de l'Etat, suite à l'action conjuguée du Club du vieux Manoir et d'un des copropriétaires récent du moment, Monsieur Philibert Vincent Steux.

restauration1

L'étage supérieur est nettoyé de ses gravats dont l'épaisseur atteignait par endroits un mètre :

  • tuiles brisées
  • racines d'arbres
  • feuilles mortes et humus
  • déchets divers

restauration porte monumentaleDe 1986 à 1988, une multitude de petits travaux sont réalisés et permettent l'ouverture à la visite de la quasi-totalité des salles.

L'étage supérieur est ouvert en 1988 grâce aux travaux réalisés par les professeurs et les élèves du lycée du Garros à Auch. Messieurs les professeurs Mahieux, Arnaudas, Bonnet et Pascalato et leurs élèves qui se sont investis pour réaliser l'escalier et 13 portes, dont la porte monumentale (côté cour).

L'Association est primée au concours de Chef d'œuvre en péril en 1988, grâce à la participation des élèves de la section menuiserie du lycée technique du Garros à Auch. La remise des prix se fera au théâtre de l'Empire à Paris en présence de Jack Lang, ministre de la culture, de Monsieur Stirn, ministre du tourisme et du directeur d'Antenne2.

A partir de 1992, le château est ouvert au public toute l'année.

Consolidation de la façade nord et aménagement des parties basses

restauration de la galerie nord du chateau de Lavardens en 2004

Potentiel et perspectives

Le château de Lavardens peut doubler ses perspectives d'activités par l'aménagement de tout l'étage supérieur (plus de 900 m²) actuellement inexploité parce que inachevé.

Financement

Les gros travaux de restauration dépassent à ce jour le million d'Euros. L'Association a participé de ses propres deniers à hauteur d'environ 400 000€ en 10 ans.

Le château étant classé monument historique en 1961, le financement des gros travaux se réparti ainsi :

  • 50% Etat
  • 50% à la charge de l'Association, du Département et de la Région

Remarques : Tous les travaux réalisés par le Lycée Technique du Garros à Auch et par le C.A.U.E. ne sont pas aidés financièrement et restent à la charge de l'Association.

Ces travaux sont réalisés sous la direction de l'Architecte en Chef des Monuments Historiques.